Les poules complètement déboussolées

Habituellement en hiver, les poules font une pause, elles pondent beaucoup moins voire pas du tout. C’est normal, elles ont besoin de repos.

Cette année, après un été caniculaire qui a vu bon nombre des poules succomber à la chaleur, la douceur exceptionnelle de ce début d’hiver continue de perturber la vie des poulaillers familiaux.

Ainsi, ce 1er janvier, des poussins sont nés…Maman poule se croyant au printemps a couvé.


C’est joli, mais ça n’est pas du tout normal. L’espérance de vie de ces jolis poussins en janvier est limitée. Le froid, même modéré, pourrait  s’installer à tout moment. L’humidité est très importante. Les nuits sont longues. Survivront-ils ?

Et la mère, quand le printemps arrivera vraiment dans quel état sera-t’elle après avoir couvé en plein hiver ?

La nature est perturbée par ce temps anormal, elle se remettra probablement…mais des séquelles sont probables.

Un mois de décembre hors normes

2015 devrait être en France la deuxième année la plus chaude après 2014. Le mois de décembre a été hors normes, le plus chaud connu depuis le début des mesures et très certainement aussi le plus chaud depuis plusieurs siècles (En Suisse, il est le plus chaud depuis 1864).

Certes, économiquement, la douceur est plutôt positive en hiver comme le signale Frédéric Decker dans cet article dans Atlantico.

Le problème c’est que la nature, elle s’en fout de l’économie. L’accumulation  des records de chaleur à un rythme de plus en plus élevé ne peut pas rester sans conséquence sur la nature.

Je sais bien que les élevages de poules ne vont pas péricliter au printemps prochain. Mais les abeilles qui doivent déjà lutter contre les pesticides et qui s’épuisent cet hiver alors qu’elle devrait se reposer, comment vont-elles s’en sortir ?

Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre

Il parait que cette phrase n’est pas à attribuer à Albert Einstein. Cela n’y change rien, le jour où on aura plus d’insectes pollinisateurs, la bonne santé de l’économie on s’en moquera totalement.

 

 

 

 

1 Réponse

  1. 7 mars 2016

    […] les conditions étaient bien meilleures en décembre et en […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :