La cata…

Lolobobo pose la question suivante à plusieurs blogueurs (YannNicolasEl camino,DadaPrincesse 101MarieRomainRomainregarderlecielDavidRachelShayaChouyo,ManuWalterEmmanuellegael, et Bembelly)

Et si Internet s’arrêtait demain ?

Je le dis franchement, ça serait très dur pour moi.

Je ne vais pas vous parler de l’aspect copains et copines de la blogosphère qui me manqueraient bien évidemment mais plutôt de la météo.

Quand j’étais gamin, la météo c’était un thermomètre accroché à la fenêtre pour surveiller le gel, regarder les nuages passer dans le ciel ou attendre la neige en regardant dans la lumière du lampadaire du quartier.

Et, pour connaitre les prévisions, je regardais (presque) tous les bulletins météo télévisés ( La une, La 2, FR3 région…)

Depuis qu’il y a Internet, pour le passionnés de météo c’est le PARADIS !!!

On peut partager des photos de nuages en quelques clics, on peut surveiller les nuages grâce aux sites d’images satellites, on peut attendre la pluie ou la neige en consultant les images radars, on peut connaitre la température à n’importe quel endroit de la terre et l’on peut partager ses propres données météo avec le monde entier, je trouve ça génial.

J’adore, par exemple, me balader à travers la planète en consultant des stations météo comme la mienne. En quelques secondes vous pouvez connaitre la température en Corse, au Yukon, à Québec, ou encore à La Réunion, je trouve ça fabuleux, j’aurais vraiment du mal à m’en passer.

Et je ne parle pas de la possibilité de consulter les modèles météo comme sur  wetterzentrale, pour ceux qui s’y connaissent un peu, c’est un outil exceptionnel. Des cartes de prévision issues de différents modèles météorologiques, remises à jour pour certaines toutes les 6h…

De quoi passer des journées entières à faire des prévisions !

Non, vraiment, Internet ne peut pas s’arrêter demain !

 

9 réponses

  1. Nicolas dit :

    L’histoire d’une passion …

    • vélomaxou dit :

      Voila bien le pire qui pourrait nous arriver, à nous les blogueurs et blogueuses invétérés. Nous couper l’internet.
      Une forme de punition suprême, une charia déguisée qui nous couperait l’accès à la souris!
      Après nous avoir vanté les mérites de l’internet chez soi évitant nos déplacements pour aller bosser, faire les courses, jouer aux courses,…, et rapporter ses images de balades, si l’internet nous lâche, tout est foutu.
      Mais c’est vrai aussi que l’internet participe d’une certaine désocialisation de nos rapports « in live »…alors point trop n’en faut!
      J’entends ce matin ceux qui commencent à considérer que les gros serveurs informatiques de la planète seraient des gouffres énergétiques…faut pas exagérer! c’est quand même pas du même niveau qu’une aciérie qui produit des bagnoles.

      • Nicolas dit :

        J’avais lu que certains datacenters essayaient de récupérer la chaleur des serveurs pour l’utiliser afin de (re)produire de l’énergie.

    • Nicolas dit :

      …qui n’évolue pas avec le temps

  2. lolobobo dit :

    c’est vrai que c’est dans nos usages les plus spécifique que l’arret d’internet nous handicaperait le plus…

    A l’heure ou je t’écris, à quingamp il fait 11°et le ciel est clair 😉

    • Nicolas dit :

      Le ciel a bien du mal à se dégager à belfort (où je bosse)

  3. Shaya dit :

    Tu es taré un peu quand meme ^^
    J’adore.

  4. Chouyo dit :

    Moi je n’y connais rien mais je comprends tout à fait ! Internet met à notre portée des montagnes de données pour venir alimenter nos passions, quelles qu’elles soient (moi ce sont les vernis à ongles… 😉 ), réduisant les distances et le temps 🙂

  5. Fabrice dit :

    Bonsoir Nicolas,

    J’ai l’impression de me regarder dans un miroir en te lisant.
    Que de souvenirs….
    Me concernant, le déclic ayant engendré ma passion pour la météo a été un orage de neige à Mulhouse en plein mois de Février, je devais avoir 6 ou 7 ans… Magique.
    Et bien entendu, les bulletins météo de la TV (TF1 (merci Gillot Pétré), Antenne 2, France 3 Alsace, ARD, ZDF, TSR)
    S’agissant de savoir si internet s’arrêtait demain pour moi, ben je dirai que j’aurai la surprise d’ouvrir les volets un matin d’hiver au réveil avec un paysage complètement transformé, mais il est vrai qu’Internet ( utilisé a bon escient) est un formidable outil.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :